Menu Fermer

Porte clés pour fêter un évènement

porte-clés-fête-noel-reveillon-crémaillère-pâques

Communiquez votre enthousiasme avec des porte-clés communicatifs lors des célébrations et fêtes majeurs, tout au long de l’année.

Des fêtes pour égayer les moments clés de nos vies

Il y a beaucoup de raisons de célébrer : victoires sportives, anniversaires, mariages, réussites professionnelles, fêtes religieuses, nouvel an…

On se réunit autour d’un apéro et d’un repas. On met de la musique pour danser. C’est avant tout un événement social. Que serait une fête sans invités. Et qui dit invité, dit cadeau.

Cela permet de partager les moments de bonheur, de réussite avec les gens que l’on aime. Le fait de se retrouver en groupe engendre une alchimie positive et c’est bien pour cela qu’on aime faire la fête !

Un cadeau d’anniversaire à portée de main

Depuis le jour même de notre naissance, on nous offre des cadeaux pour célébrer et honorer notre vie. Pour beaucoup, c’est une tradition familiale et sociale qui est une grande partie des fêtes d’anniversaire et des célébrations d’anniversaire.

Donner nous permet de communiquer les sentiments que nous avons pour une personne importante dans notre vie. Offrir un cadeau attentionné et réconfortant lors d’une journée spéciale est une façon de communiquer avec quelqu’un d’une manière généreuse et aimante.

Aimez-vous recevoir des cadeaux le jour de votre anniversaire ? Bien sûr, tout le monde le fait. Il y a un dicton qui dit : ” Il vaut mieux donner que recevoir “.

On peut quasiment tout fêter pour un anniversaire : naissance, mariage, etc.

Des porte clefs à la Saint Valentin

A la Saint Valentin, dites-lui “Je t’aime” avec un porte clé en forme de coeur.

La journée de la Saint Valenton est le jour de l’amour. Plus que tout autre jour de l’année, les couples romantiques offrent à leur meilleure moitié des cadeaux.

Cependant, beaucoup de choses sur la fête et son déroulement demeurent un mystère. Des détails perdus dans le temps… mais une tradition malgré tout perpétuées.

L’origine la plus ancienne possible de l’histoire de la Saint-Valentin est la fête païenne Lupercalia. Présente depuis des siècles à la mi-février, la fête célèbre la fertilité. Les hommes se déshabillent et sacrifient une chèvre et un chien. Les jeunes garçons prenaient alors des bandes de peau des animaux sacrifiés et s’en servaient pour fouetter les jeunes femmes, pour favoriser la fertilité.

Lupercalia était populaire et l’une des rares fêtes païennes encore célébrées 150 ans après la légalisation du christianisme dans l’Empire romain.

Lorsque le pape Gelasius est arrivé au pouvoir à la fin du Ve siècle, il a mis fin à Lupercalia. Peu de temps après, l’église catholique a déclaré le 14 février comme jour de fête pour célébrer la Saint Valentin.

Les clés du succès pour la nouvelle année

La célébration du Nouvel An remonte à des siècles. Peut-être le premier exemple connu de célébration de l’avènement d’une nouvelle année a été institué en 2000 avant JC en Mésopotamie.

Aujourd’hui, dans de nombreux pays, le jour de l’An, aussi appelé Nouvel An est observé le 1er janvier, qui est le premier jour de l’année sur le calendrier grégorien moderne ainsi que le calendrier julien.
Le Nouvel An est probablement devenu la fête la plus célébrée au monde. Il est introduit à minuit le 31 décembre dans différents fuseaux horaires, souvent avec des feux d’artifice et des fêtes. Le 31 décembre, connu sous le nom de Saint-Sylvestre, est célébré avec beaucoup de faste et de ferveur.

Les célébrations du Nouvel An diffèrent selon les pays et les cultures, mais certaines choses restent les mêmes. Outre la fanfare et les fêtes, la plupart des gens célèbrent le début d’une nouvelle année en appelant leur famille et leurs amis, en réparant les querelles, en se fixant des objectifs pour s’améliorer et en faisant des dons à des œuvres caritatives

C’est un jour férié important, car beaucoup considèrent que c’est non seulement le début d’une nouvelle année, mais aussi l’occasion de repartir sur de nouvelles bases. La nouvelle année apporte avec elle de nouveaux espoirs, de nouvelles possibilités et de nouveaux rêves – et c’est donc une occasion heureuse qui s’accompagne de fêtes, de rencontres et de célébrations joyeuses.

Les gens se fixent des objectifs, connus sous le nom de résolutions du Nouvel An, afin d’atteindre les objectifs qu’ils se sont fixés. Dans la culture pop, on se souvient aussi de l’année écoulée avec des émissions de télévision, des listes de fin d’année, des critiques et des résumés.

Voici quelques vœux et messages que vous pouvez offrir à vos amis et à votre famille pour leur souhaiter santé, richesse et prospérité avec des portes clés !

La fête de Pâques : des cloches, des oeufs, du chocolat et des porte clefs

Les œufs sont associés à la fête chrétienne de Pâques, qui célèbre la mort et la résurrection du Christ, depuis les premiers jours de l’Église. Cependant, les coutumes chrétiennes liées aux œufs de Pâques sont dans une certaine mesure des adaptations des anciennes pratiques païennes liées aux rites printaniers.

L’œuf a longtemps été un symbole de ” fertilité “, de ” renaissance ” et de ” commencement “. Dans la mythologie égyptienne, le phénix brûle son nid pour renaître plus tard de l’œuf qui reste ; les écritures hindoues rapportent que le monde s’est développé à partir d’un œuf.

Avec la montée du christianisme en Europe occidentale, l’Église a adapté de nombreuses coutumes païennes et l’œuf, symbole d’une vie nouvelle, est venu représenter la Résurrection. Certains chrétiens considéraient l’œuf comme le symbole de la pierre roulée du tombeau.

Et pourquoi pas des porteclefs comme cadeaux de Noël

Dans de nombreuses régions du monde, le 25 décembre est devenu le jour des cadeaux de l’année. Liés à la célébration chrétienne de Noël, les cadeaux de ce jour sont maintenant une partie centrale de la culture occidentale.
Pourtant, cette tradition est plutôt nouvelle et n’a pas toujours été associée au 25 décembre.

Historiquement, le jour de la naissance de Jésus n’a pas été célébré le 25 décembre avant le 4ème ou le 5ème siècle. Il est possible que ce jour corresponde à la naissance réelle de Jésus, mais la plupart des historiens pensent qu’il a eu lieu à un autre moment de l’année.

Une des raisons pour lesquelles elle a été déplacée au 25 décembre était le désir de christianiser une fête romaine qui a eu lieu pendant cette période. Du 17 au 23 décembre, les Romains ont célébré les “Saturnales”, une fête dédiée au dieu agricole connu sous le nom de Saturne. Pendant ces jours-là, les Romains s’offraient divers cadeaux les uns aux autres.

En dehors de Rome, il existait des traditions celtiques de cadeaux qui tournaient autour du solstice d’hiver et de divers dieux païens.

Ces traditions romaines et celtiques ont finalement été christianisées et certaines ont conservé la coutume de donner des cadeaux, mais maintenant dans un contexte chrétien.

De plus, à mesure que les pays germaniques se christianisaient, la dévotion à saint Nicolas, dont la fête a été célébrée le 6 décembre, a également grandi. Il était connu pour laisser des cadeaux dans des chaussures ou des bas le jour de sa fête et cette tradition a gagné en popularité.

Dans d’autres pays, le 6 janvier est devenu le jour principal pour se faire des cadeaux en l’honneur des Mages qui ont donné à l’enfant Jésus trois cadeaux d’or, d’encens et de myrrhe.

Puis, aux XIXe et XXe siècles, des immigrants de ces pays européens sont arrivés aux États-Unis. C’est à cette époque qu’est née la figure populaire du Père Noël.

Au fil des ans, les diverses traditions de ces immigrants se sont combinées pour former une nouvelle célébration de Noël axée sur l’offre de cadeaux et l’arrivée du Père Noël pour la nuit.

Bien que l’échange de cadeaux le 25 décembre soit une invention relativement récente, de nombreux chrétiens l’ont adopté, rappelant les dons des Mages.

Pendaison de crémaillère.. et de clés

D’où vient l’origine de l’expression populaire « une pendaison de crémaillère » ?

On utilise ces mots pour désigner la célébration d’un emménagement dans un nouvel habitat. On y invite les proches et les amis autour d’un apéro et d’un dîner.

Les origines remontent au moyen-âge où l’on faisait à manger dans des vieilles marmites sur un feu de bois. Pour réguler la température, on pendant la marmite à une certaine distance du feu avec une crémaillère.

Pour dire que l’on était prêt à vivre dans une maison, on disait donc que l’on pendant la crémaillère.

Comme il s’agit de cuisine, la tradition voulait que, une fois la maison finie d’être construire, on invite toutes les personnes qui ont aidé au chantier.

Découvrez nos autres collections de porte clefs communicatifs